Réaliser à peu de frais une Protection Néoprène pour votre objectif.

Préambule.

J’ai acheté mon premier 400 mm f/2,8, d’occasion, il y a déjà pas mal d’années.

Il était nu et son état cosmétique n’était pas au top, on voyait qu’il avait quelques heures au compteur.

J’ai donc décidé de l’habiller d’une housse. Pour le protéger, le rendre moins voyant et cacher ses traces d’usures de peinture.
J’ai pensé, dans un premier temps, prendre une housse néoprène toute faite, chez Lenscoat, EasyCover ou Wildlife. Comme nous étions, avec mon mari, 2 à faire de la photo animalière, le budget pour protéger nos objectifs devenait conséquent.
 Alors que faire, le recouvrir de ruban camo autoadhésif.

autoadhésif camo

C’était effectivement beaucoup moins cher, mais mon mari ayant un Zoom cela n’était pas possible sur toute la longueur lorsque le fut était déplié. De plus la protection antichoc était nettement moins efficace.
J’ai donc choisi de prendre du tissu néoprène.

L’avantage du néoprène, c’est d’avoir une protection épaisse, de couleur camouflée, idéale pour le rendre moins visible sur le terrain et qui va le protéger des rayures. 
Les objectifs Canon série L comme ceux de chez Sony sont de couleur blanche, ce n’est pas trop discret vous en conviendrez.

Matériel nécessaire :

Du tissu néoprène couleur camouflage, j’ai acheté un coupon sur le net de 130 cm x 79 cm pour moins de 40 €.  Un peu cher, mais on peut faire largement plusieurs objectifs et d’autres accessoires comme des pochettes pour ranger batteries, cartes mémoires et autre, couvrir les jambes du trépied, avoir un petit tapis isolant lorsque l’on est assis sur le sol…

Un tube de colle « Cressi sub » jaune (colle pour combinaison de plongée). Environ 5 euros

Du carton fin ou papier épais

Facultatif, un morceau de plastique transparent.

Un feutre noir indélébile et un cutter ou des ciseaux.

 Vous avez réuni toutes les fournitures, attaquons maintenant la première partie.

Remarques : Les photos qui illustrent cet article datent de 2013.

Toile, colle et cutter

La prise des mesures.

Coupez dans le carton des bandes correspondant à chaque partie de l’objectif.

Mesurez la hauteur de la première partie du fût et reporter là sur le carton fin et faites une bande.

Entourez cette partie avec la bande cartonnée et marquez le point où les 2 extrémités se rejoignent.

 Posez la bande sur le tissu et tracez le contour avec le feutre.
Pensez à réserver un léger retrait sur la longueur de votre bande, car le néoprène est élastique. Ainsi il adhérera mieux au fût.

Faites de même pour toutes les parties de votre objectif.

400mm 2.8-mesures

Le découpage.

 Puis découpez maintenant toutes vos bandes de tissus avec votre paire de ciseaux.

 

Bande néoprène coupée

Pour la partie du fût où se trouvent les boutons,

J’ai découpé un petit rectangle en ayant eu soin de ne découper le trou que sur 3 côtés, afin de garder un rabat.

Je peux ainsi rabattre le néoprène camouflé sur les boutons lorsque je n’ai pas besoin d’y accéder.

On peut ajouter une petite patte collée avec un petit scratch afin qu’il reste fermé.

Tous les accès aux divers réglages de l’objectif sont accéssibles grace à des fenêtres découpées dans le néoprène.

 

 

fenêtre à rabat

Passons maintenant à la dernière partie :

 Le collage.

 

Pour le collage : mettez un peu de colle (au pinceau) sur chacune partie laisser sécher quelques secondes puis coller en pressant quelques instants pour aider à la soudure.

On peut si on le souhaite renforcer le collage par un point de couture croix.

Ce n’est pas une obligation, car la colle est très forte, elle permet de réparer les combinaisons de plongée et adhère très bien.

Collage

Voici le pare-soleil :

On voit la soudure faite par la colle,

Comme vous pouvez le voir, il n’y a pas besoin de point de couture en plus, cela tient très bien.

J’ai gardé cet objectif ainsi habillé pendant plusieurs années sans qu’il ne se décolle, lorsque je l’ai revendu le nouveau propriétaire l’a conservé.

 

Remarque :

J’ai mis du feutre noir indélébile sur toutes les tranches des parties découpées afin d’avoir une bordure noire homogène.

Et j’ai même recouvert la vis du pare-soleil.

pare-soleil 1
pare-soleil 2

Pour les objectifs Zoom.

On ne peut recouvrir de néoprène, la partie coulissante qui doit s’agrandir ou rétrécir suivant la focale utilisée.

J’ai utilisé de la même manière que précédemment, les bandes cartonnées pour délimiter les parties fixes, celles qui ne coulissent pas, de l’objectif.

Puis j’ai découpé mes bandes dans le néoprène et réalisé les collages pour former les tubes en néoprène camouflé.
Pour la partie « soufflet » qui s’étire, plusieurs solutions, soit du tissu camo cousu en cylindre, soit plus simple une vieille chaussette camo…

Il faut que la longueur du tube en chaussette soit plus grande que la partie ouverte de l’objectif

Ensuite il suffit de la coller ou de la coudre aux 2 cylindres en néoprène placés juste avant et juste après la partie qui s’étire. Cela permet à l’objectif de rester toujours camouflé même en changeant de focale.

Protection zoom

J’espère que ce tuto bricolage photo animalière vous servira, n’hésitez pas à commenter.
Si vous avez des questions, des remarques, des améliorations à proposer, vous avez la rubrique commentaires juste en dessous.
Envoyez-moi une photo de votre réalisation, je la publierai, cela pourra en aider d’autres.

2 Comments

  1. laurence

    toujours au top karin tes conseils bricolage !

    Reply
    • Karin

      Merci Laurence.

      Reply

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.