L’ écureuil du verger.

À l’affût dans un verger, bien cachée, j’attends.
L’été tire vers sa fin.
Les pommes sont mûres, quelques unes sont déjà à terre et parsèment le sol de taches vertes et rouges.
Tout à coup un éclair roux, surgi du bois, traverse la plantation.
Survolant les herbes sèches, il grimpe dans un pommier.

l'écureuil traverse le verger

Il sort de la forêt et traverse le verger

 Redescend, bondit sur quelques mètres et change d’arbre, ici les pommes sont vertes et juteuses.

L'ecureuil mange des pommes

Tests gustatifs dans les pommiers

Après plusieurs tests gustatifs, il dévale le tronc et se pose dans l’herbe à la recherche que quelques graines, c’est un gland qui aura sa préférence.

L'écureuil grignote un gland

C’est un gland qui aura sa préférence

Ce petit lutin de la forêt passe la majeur partie de la journée à rechercher sa nourriture.

Il passe beaucoup de temps a chercher sa nourriture

Chercher sa nourriture, une occupation à temps plein pour le rouquin

Il se redresse souvent sur ses pattes arrières, guetteur vigilant il surveille les alentours.

Il surveille les alentours

Il surveille les alentours

Debout sur ses pattes arrières, il surveille les alentours

Debout sur ses pattes arrières

Debout, immobile, il regarde, écoute, prêt à disparaître au moindre bruit ou mouvement suspect.

Il surveille

Il surveille

Si tout est calme, il reprend son affaire et continue à manger ou peigner sa fourrure avec ses griffes.

L'écureuil a de longues griffes

Il a de longues griffes

Elles sont impressionnantes ses griffes, elles l’aident autant pour grimper aux pommiers que pour tenir sa pomme et se régaler, pour ouvrir ses graines comme de se gratter.
Quel plaisir de le voir vivre, il ne m’a pas repérée, il est à quelques mètres et profite, comme moi, du moment présent.

l'écureuil est amusant à regarder

Quel plaisir de le voir !

Je suis retournée plusieurs fois à sa rencontre, c’est un jeune de l’année insouciant, mais véloce. Il a dû naître dans la forêt toute proche. A chaque fois je guettais et espérait sa venue, il m’attendrissait avec ses facéties et ses mimiques.

L'écureuil est drôle et facétieux 3

Il est drôle et facétieux 3

L'écureuil est drôle et facétieux 2

Il est drôle et facétieux 3

L'écureuil est drôle et facétieux

Il est facétieux

Un jour il est venu avec son frère, ils ont grignoté quelques graines puis sont repartis. Plus jamais il n’est revenu accompagné par la suite.

2 écureuils

Il est venu avec son frère

 Opportuniste omnivore, il s’adapte à son environnement en suivant les saisons. Se nourrit de fleurs et de jeunes pousses au printemps, en été de fruits, et de graines.

l'écureuil mange des graines

il se nourrit de graines

 L’automne abonde de glands, noisettes, châtaignes. Il ne dédaigne pas nom plus les champignons et même les insectes ou les escargots.

Mais manger cela donne soif, il s’approche du bord de l’eau, et se penche au-dessus du miroir pour se désaltérer.

l'écureuil boit

Manger donne soif !

écureuil dans le miroir de l'eau

Il boit, son reflet dans l’eau.

 Un bruit dans le chemin qui longue la haie, aussi vite qu’il était venu il a disparu, agile et pressé, en quelques bonds vers la forêt.

L'écureuil regarde vers la forêt

Un bruit dans le chemin…


Son habitat se fractionne, les voitures l’écrasent, la pollution l’empoisonne, les chats et ses prédateurs naturels le chassent, sans compter ses cousins de Corée et ceux d’Amérique : les gris, qui envahissent son territoire, et cette sylviculture intensive… Il est aujourd’hui bien menacé le petit rouquin à la queue en panache.

Portrait du rouquin

Portrait du rouquin


Pour la technique, j’ai photographié ces petits rouquins dans ma région.
Le matériel de prise de vue se compose d’un reflex Canon 5D Mark III couplé avec un objectif 400mm à 1000 ISO pour une ouverture moyenne de f/3.2.
Toutes les photos ont été réalisées à l’affût avec une rotule pendulaire et un trépied.