Retour sur le terrain !

Automne-Hiver 2017/2018

Ces deux dernières saisons ont été difficiles, au point de vue photographique, pour moi cette année.

En effet après le vol de mon matériel en septembre, plus question de sorties nature.
Plus de jumelles pour prospecter, plus de matos photo pour mettre en boite, et surtout une motivation qui en a pris un sacré coup.
Le premier temps a été consacré aux démarches d’assurances, retrouver les factures.  Faire changer les serrures de la maison. Faire les démarches pour de nouveaux papiers d’identité,  le permis, la carte vitale… Faire réparer le fourgon renforcer sa sécurité… de nombreuses démarches qui font mal au moral.

Les mois passent et le souhait de se retrouver sur le terrain revient.

Cette envie devient plus impérieuse jusqu’à en devenir presque un désir viscéral.
La motivation renaît, la passion des sorties sur le terrain est trop forte, elle en est même thérapeutique.
De mon matériel, il ne me reste que 2 chargeurs de batterie, sans batterie. Sur le bureau trône un lecteur de carte, mais je n’ai plus de carte mémoire.  Il faut tout racheter boitier, objectif, multiplicateur, matériel d’affût, gants, cagoule…alors on fait ses comptes, on évalue les besoins.

Et puis mi-janvier, première sortie sur le terrain.

Le thermomètre a affiché ses premières températures négatives, la nuit a recouvert de givre la végétation, l’eau est gelée et elle restera solide toute la journée. Le ciel dégagé de la nuit commence  à se couvrir par l’est.
Les oiseaux semblent engourdis par ce premier assaut de l’hiver, tout comme moi.
Je suis à l’affût, j’ai mis 4 couches de vêtement, ma cagoule en polaire et recouverte par mon bonnet, il n’y a plus que mon nez qui dépasse, parfait pour un affût. Je suis derrière le filet et j’attends.
Les herbes sèches sont blanches et transies.
Les premiers à venir sont les passereaux. Les mésanges, trois variétés se disputent l’endroit.

Mésange huppée givrée

Mésange huppée givrée

Puis passent les chardonnerets, élégants sous ce givre qui raidit la végétation.

Chardonneret élégant givré

Chardonneret élégant givré

Un pic épeiche atterrit dans l’herbe, il cherche quelque chose à grailler.

Pic épeiche givré

Pic épeiche givré

Parfois, un timide rayon transperce la couche de nuage. Sa lumière éclaire d’un coup la grisaille ambiante provoquant des étincelles de couleurs chaudes et flamboyantes.

Mésange huppée sous un rayon de soleil

Mésange huppée sous un rayon de soleil

Plus tard une buse variable est venue se poser dans la brume qui se formait en cette fin d’après-midi.

Buse variable

Buse variable

Buse variable

Buse variable

Buse variable

Buse variable